Opinions

La rubrique « Opinions », c'est votre espace. Un commentaire, une réaction à l’actualité, un avis, une information, une expérience à partager… cette rubrique vous donne la parole. La rubrique « Opinions », c’est une tribune qui vous est offerte pour dire votre Niger de demain, découvrir d’autres visions et en discuter.

De la corruption et du mépris affiché par les policiers et les douaniers aux frontières internes de l’UEMOA

 

Carte des pays membres de l'UEMOACe récit et la réflexion qui s’ensuit sont le témoignage d’un de nos auteurs, de retour d’un voyage entre le Niger et le Togo.

 

Ceux qui ont une fois pris la voie terrestre pour aller du Niger au Togo en passant par le Bénin l’ont certainement vécu. La corruption et le mépris affiché par les policiers et douaniers aux frontières internes de l’UEMOA ne sont pas qu’une simple rumeur, c’est le calvaire quotidien des milliers de citoyens qui traversent chaque jour les postes de contrôle internes instaurés entre les pays de la communauté.

J’ai moi-même vécu cette situation et j’aimerais par la présente note partager avec vous mon cri de colère et les réflexions que cette expérience m’inspire.

 

Présentation de PLATIMEF

Logo PLATIMEFCDC souhaite partager régulièrement avec vous des initiatives que nous jugeons intéressantes. Dans ce cadre nous vous présentons la Plateforme d'information sur les métiers et les formations (PLATIMEF), une initiative de Abdoulkarim Ahmoud, ingénieur énergéticien Nigérien en activité en France. Cette initiative est à même d'aider les étudiants et professionnels nigériens et d'autres pays à la recherche d'une formation supérieure adequate en Afrique, en Europe et sur d'autres continents. C'est pour cette raison que CDC publie la présentation ci-dessous faite par les porteurs de l'initiative PLATIMEF.

 

Cri aux Africains

Rédigé par l'ex Première dame du Mali, Mme Adame Ba Konaré, cet article intitulé "Cri aux Africains" parle des enjeux de la crise libyenne et de l'attitude qu'auraient du avoir les dirigeants du contient africain.

Ceux qui n’ont pas la liberté d’expression se battent pour l’obtenir ; ceux qui l’ont n’en usent pas. Telle me semble être le paradoxe de l’Afrique. Alors qu’ils clament urbi et orbi l’unité de leur continent, qu’ils ont créé une organisation - l’Union Africaine - pour affirmer leur volonté d’union, mieux faire entendre leurs voix, compter davantage et s’imposer, les Africains, mystérieusement et incompréhensiblement, en ces temps graves où quelque part le sort de leur continent se joue, restent silencieux.

Réaction au rapt le 07 janvier 2011 de deux Français au restaurant "Le Toulousain", à Niamey

Cette réaction a été soumise à Cri De Cigogne par un internaute qui a souhaité garder l'anonymat

 Je vous écris en réaction aux événements survenus au Niger dernièrement, le rapt et l’assassinat des 2 jeunes français. Pour être clair, je tiens à souligner que ces faits, tragiques et révoltants à plus d'un titre, sont tout simplement inadmissibles. Mais aujourd'hui s'il y a quelque chose qui me désole le plus, c'est bien le sacrifice non reconnu des forces de sécurité nigériennes, qui ont perdu au moins 3 hommes lors de cette intervention.

La vertu

Article rédigé par Souleymane HASSANE TOUKOU, Agadez

Que signifie donc la vertu au Niger? Que signifie l'honneur, l'intégrité, l'humilité? Tant de valeurs que nous n'ignorons pourtant pas jadis.

Que reste t-il de nos valeurs culturelles ? Avons-nous encore le sens même de la morale ?

Trois nouvelles universités créées au Niger : Quels espoirs ?

Il vient d’être d’annoncé1 la création de trois nouvelles universités au Niger : l’université de Maradi, l’université de Tahoua et l’université de Zinder. Ces trois universités devraient se bâtir sur les socles des instituts universitaires de technologies (IUTs) qui existent déjà dans les trois régions d’implantations. Les informations en notre possession à cette date ne donnent pas de détails sur cette mesure. Néanmoins, la création formelle de ces universités nous semble très intéressante en soi et à plus d’un titre, même si (voir plus bas) certaines actions effectives conditionneront le succès du projet.

Dans cet article spontané, nous discutons brièvement l’intérêt de ce projet de création de nouvelles universités publiques au Niger. Nous mettons aussi en évidence quelques éléments nécessaires à la réussite du projet et à son effet positif sur l’enseignement supérieur et le développement du Niger.

Syndiquer le contenu