Informations en continu

Forum sur la Paix, la Sécurité et la Cohésion sociale: A Agadez, le Président Bazoum veut prévenir les menaces qui pèsent sur une région pleine de potentiel

Actuniger Société - 01/07/2022


Le Président de la République Mohamed Bazoum effectue, les 30 juin et 1er juillet 2022, une visite de travail dans la Région d'Agadez où il assiste au Forum sur la Paix, la Sécurité et la Cohésion sociale. Le Forum qui a été organisé par les autorités régionales, vise à identifier les nouvelles menaces sécuritaires qui pèsent sur cette région frontalière de la Lybie et du Tchad et qui dispose d'un potentiel minier, hydraulique et agricole avéré que le Chef de l'Etat veut mettre en valeur. A cette occasion, le Chef de l'Etat a vanté la stabilité qui caractérise cette région à risques et a annoncé que l'Etat compte prévenir les menaces afin de tirer pleinement profit des opportunités qu'elle offre pour le pays.

 {loadposition pub1}

Fête de Tabaski: l'Aid El Adha sera finalement célébrée le samedi 09 juillet au Niger (Conseil islamique)

Actuniger Société - 01/07/2022


Suite à la polémique qui a suivie l'annonce par le Conseil islamique du Niger (CIN) de célébrer l'Aid El Kébir ou Fête de Tabaski le dimanche 10 juillet alors que la station d'Arafat a été fixée au vendredi 08 juillet par les autorités saoudiennes, le Conseil vient encore de reconsidérer sa décision. L'Aid el Adha sera donc célébrée au Niger le samedi 09 juillet 2022 comme le Conseil vient de l'annoncer dans un nouveau communiqué rendu public ce vendredi 1er juillet 2022.

 {loadposition pub1}

Nécrologie: Le consul du Niger au Soudan, M. Ali Lansari Abdilkarim vient de nous quitter après une maladie. 

Tamtaminfo - 06/02/2022

Au cours de sa carrière, il a été conseiller spécial du premier ministre brigi rafini durant les deux mandat où il a valablement défendu les différents dossiers que lui a confié le chef du Gouvernement . Il a beaucoup travaillé pour améliorer les relations entre la Turquie et le Niger à travers la Primature. En 2020 il a été nommé comme consul du Niger au soudan.
En cette douloureuse circonstance, le groupe tam-tam info présente ses condoléances émues.
Qu’Allah lui pardonne. Amine

Sommet de l’Union Africaine : le président Macky Sall va prendre le relais 

Tamtaminfo - 06/02/2022

Le Président de la République, chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum assiste à la 40ème session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine à Addis Abeba. Plusieurs questions d’intérêt commun sont à l’ordre du jour de ce sommet qui se tient à un moment où l’Afrique fait face à de nombreux soubresauts.

Cette session qui se déroule en prélude au Sommet est placée sous le thème de « Renforcer la résilience en matière de nutrition sur le continent africain : accélérer le capital humain, le
développement social et économique ».

Le Président Mohamed BAZOUM et ses homologues plancheront sur de dossiers sensibles et cruciaux de l’heure intéressant la vie continentale : la situation sécuritaire au Mali mais
aussi plus récente du Burkina Faso consécutivement aux coups d’Etat intervenus dans ces deux pays, l’évolution des transitions en Guinée et au Tchad. Ils ne manqueront d’évoquer la situation dans le pays-hôte concernant la guerre au Tigray mais aussi d’autres problématiques comme les stratégies de riposte à la pandémie de la COVID, la question environnementale et l’impact des changements climatiques, notamment au Sahel ou à la question restée en suspens de l’admission de l’Etat d’Israël en tant pays observateur de l’institution qui a remplacé l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) en 2002.

Le chef de l’Etat qui est présent à cet important sommet sera particulièrement attentif à la
situation au Sahel puisqu’il a toujours démontré son engagement, sa disponibilité et son intérêt sur les questions touchant des pays voisins et amis.

C’est la présidence sénégalaise et Macky SALL qui prendra les commandes de l’organisation pour une année à l’issue du sommet d’Addis Abeba, succédant ainsi à la RDC du Président Félix Tshisekedi.

Source: Présidence de la Republique

Déclaration de la Société Civile Nigérienne du 05 février 2022 

Tamtaminfo - 06/02/2022

Depuis quelques jours, l’opinion nationale et internationale assiste avec effroi à la mise en application d’un processus piloté par des forces extérieures hostiles à la liberté et mis en œuvre dans nos pays ouest africains par des mercenaires apatrides tapis dans des partis politiques et des structures improprement qualifiées de société civile.
Le modus operandi est bien connu : des forces extérieures forment et financent des acteurs politiques et de la « société civile » qui font feu de tout bois pour contester les régimes démocratiquement élus pour ouvrir ainsi la voie à la remise en cause de l’ordre démocratique.
C’est ce qui s’est passé au Mali, en Guinée Conakry et au Burkina Faso. C’est ce rêve que caressent certains acteurs, depuis longtemps identifiés. C’est ce projet qu’ils veulent mettre en œuvre dans notre pays occultant intentionnellement les réalités sociopolitiques du Niger
Ainsi ils harnachent et servent au peuple, quotidiennement, une rhétorique populiste et trompeuse boostée par de multiples fakenews afin de constituer une rampe de lancement à la déstabilisation de la République.
Les multiples demandes de marches, de meetings et les grèves sans fondement qui se multiplient cachent mal ce projet fourbe, antinational et antidémocratique.
Pour preuve la disponibilité des plus hautes autorités nationales à être à l’écoute de ces agitateurs et maintenir un canal officiel d’échange et de dialogue, n’a rencontré en retour que de la médisance, d’injustifiables demandes de manifestation et la continuité de la mise en œuvre de l’agenda putschiste dans lequel il se sont inscrits.
Les grèves organisées la semaine passée par certaines corporations syndicales, celles avortées et le meeting que la tête de pont de cette félonne organisation (tournons la page) entend organiser le vendredi 11 février 2022, après la grande prière, procède d’une stratégie globale de déstabilisation de notre pays et de ses institutions.
Ce travail subversif engagé contre l’intérêt du Niger que mènent ces vendeurs d’illusions et la nécessité d’une vigilance citoyenne justifient la publication de la présente déclaration des leaders de la société civile nigérienne.
Ainsi, nous acteurs de la société civile nigérienne soucieux de la consolidation des acquis démocratiques arrachés de haute lutte, demandons :
1- Aux autorités de prendre toutes leurs responsabilités pour que les auteurs de cette entreprise de trahison de la Nation soient confondus et traités comme tels conformément aux dispositions légales en vigueur ;
2- Rappelons à l’opinion nationale et internationale que les leaders de la fameuse TLP, demandeurs du meeting du 11 février prochain et de nombreuses autres demandes de marches, ces dernières semaines, sont perpétuellement en conflit avec la loi.
Pour preuve, ils sont actuellement en liberté provisoire en raison de la poursuite engagée à leur encontre en 2020 : ils avaient été instigateurs d’une manifestation illégale qui a débouché sur la mort de 03 paisibles citoyens au marché de Tagabati le 14 mars 2020 (paix aux âmes des disparus) ;
3- La société civile nigérienne républicaine tient également à informer l’opinion que la propagande antifrançaise menée par ces mercenaires de TLP et apparentés ne vise qu’à fragiliser nos Etats, faire place à des régimes antidémocratiques et introduire sur nos sols des mercenaires criminels d’un pays bien connu pour sa frilosité quant au respect de la démocratie, des libertés individuelles et collectives ;
Au regard de tout ce qui précède nous demandons aux autorités compétentes d’interdire purement et simplement ce regroupement subversif que les mercenaires de Tournons la Page projettent d’organiser le 11 février 2022 et toute autre initiative entrant dans le cadre de ce schéma de déstabilisation.
Enfin Nous appelons tous les nigériens à se mobiliser pour faire face à toutes les velléités visant à porter atteinte à notre pays et d’être les sentinelles de notre démocratie.

Vive la République
Vive le Niger !

Fait à Niamey, le 05 février 2022


Par La société Civile Nigérienne

Syndicate content