Médias

La diaspora, la presse et la classe politique : portrait d’une relation triangulaire crispée

Les gouvernements successifs au Niger se sont illustrés par la prévalence de controverses et autres scandales politico-financiers ayant suscité émoi et indignation non seulement sur place, mais aussi au sein de la diaspora. Des voix dénoncent une gestion-épouvantail, d’autres, une classe politique « exécrable ».

La diaspora dans un contexte de renouveau démocratique et de quête permanente d'un développement rêvé

Article rédigé par Mahamadou TAFFA, USA


Intégration legosLa démarche de cette réflexion est de donner une nouvelle orientation au débat, en particulier au sein de la diaspora nigérienne, sur les questions d'actualité au Niger, dans la perspective de le rendre dynamique, beaucoup plus curieux et donc productif. Elle propose un regard sur le processus démocratique au Niger, sur le rôle de certains acteurs de la société et le rapport qui les lie, et propose une approche pédagogique au traitement des problèmes, comme alternative au déchaînement d'humeur qui empoisonne les discussions. Elle s'adresse à plus d'une audience mais se focalise sur la diaspora nigérienne.

Il en ressort que pour la réalisation de grands desseins et au vu de l’essence du débat et des dynamiques prometteuses qui s’offrent  à l’Afrique en général et donc au Niger, il est devenu plus qu’impératif pour les gouvernants, pour la classe politique, ainsi que pour l’ensemble de la société civile d’impliquer systématiquement la diaspora dans la conception, l’exécution et la gestion des stratégies inhérentes à leurs interventions respectives.

 


Syndiquer le contenu