Informations en continu

Trafic de drogue : 1,433 kg de méthamphétamine saisis à l’aéroport de Niamey

Actuniger Société - il y a 1 heure 37 min


La Cellule aéroportuaire anti-trafics (CAAT) de l’Aéroport Diori Hamani de Niamey a mis la main, il y a quelques jours, sur 1,433kg de méthamphétamine soigneusement emballé dans un colis postal à destination de l’Australie. La valeur estimée de la drogue est de  96 millions de francs CFA et un individu de nationalité étrangère a été interpellé.

 {loadposition pub1}

Maradi : Le gouverneur annonce l’interdiction de la fraude d’hydrocarbures dans la région

Tamtaminfo - 23/01/2022

Le Gouverneur de la région de Maradi, M. Chaibou Aboubacar a présidé, le jeudi 20 janvier 2022,  une réunion avec les couches socio-professionnelles de Maradi pour porter à la connaissance de celles-ci l’interdiction de l’importation du carburant fraudé dans la région.

Dans sa note introductive, le Gouverneur a indiqué que ‘’la fraude des hydrocarbures occasionne  de lourdes pertes pour l’économie de notre pays’’.

Il a, par ailleurs, ajouté que ‘’ce carburant fraudé apporte de l’eau au moulin des terroristes,  et autres bandits de grand chemin dans leurs activités subversives’’.

‘’Le gouvernement a décidé de combattre la fraude des hydrocarbures avec rigueur  parce qu’elle a  non seulement des effets négatifs sur notre économie, mais aussi menace notre sécurité’’ a-t-il précisé.

Dès l’annonce de cette information, les réactions ne se sont pas fait attendre. Certains demandent  un moratoire pour les pratiquants de cette activité, afin de leur permettre d’écouler le stock de carburant qu’ils détiennent, avant la mise en application de cette mesure.

 D’autres dénoncent les difficultés que rencontrera la population de Maradi dans l’application  de cette mesure du fait que le Ministère du pétrole a interdit la construction de nouvelles stations-services et qu’à Maradi, celles-ci se comptent au bout des doigts.

D’autres, enfin, ont estimé que l’Etat doit d’abord revoir les prix des hydrocarbures à la baisse avant toute interdiction de consommation de carburant fraudé.

Par ANP

Coopération Bilatérale : La Suisse Injecte 2,4 Milliards De Francs CFA Au Fonds Commun Du Programme Sectoriel Eau, Hygiène Et Assainissement Sur 2 Ans

Tamtaminfo - 23/01/2022

La Confédération Suisse et la République du Niger entament une nouvelle étape dans le renforcement de leur coopération bilatérale. Le 21 janvier dernier à Niamey, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Hassoumi Massoudou et l’ambassadeur de la Confédération Suisse au Niger avec résidence à Abuja, SE Georg Steiner, ont paraphé un accord qui permet à la Suisse de financer à hauteur de 2,4 milliards de francs CFA, le Fonds commun du programme sectoriel eau, hygiène et assainissement. Ce financement direct, le premier du genre après plus de 40 ans d’actions en faveur du développement socio-économique au Niger, assure à la Suisse une place à la table des bailleurs de fonds directs des programmes de développement au Niger.

A la cérémonie de signature, le ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères et de la coopération a déclaré que la contribution financière de la Confédération Suisse au mécanisme du fonds commun du programme sectoriel Eau Hygiène et Assainissement «témoigne éloquemment de l’excellence de la coopération et de l’engagement résolu de la Confédération Suisse à accompagner le Niger dans l’atteinte des objectifs de développement». Elle s’inscrit, dit-il, dans la logique des interventions suisses au Niger dans plusieurs domaines après notamment le financement du Programme Hydraulique Rurale d’Appui au secteur Eau et Assainissement (PHRASEA) à hauteur de 16.420.000 francs suisses pour la période 2012-2015 et de 15.000.000 de francs suisses pour la période 2016-2020.

Le programme eau, hygiène et assainissement, a expliqué le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou, a pour objectif général d’assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour toute la population du Niger, tout en assurant un accès universel et équitable à l’eau potable à un coût abordable à l’horizon 2030. Il s’est félicité de l’appui multiforme que la Suisse ne cesse d’apporter au Niger et a remercié la confédération helvétique pour «la grande contribution et l’engagement sans faille de la Suisse au renforcement de la coopération bilatérale».

Pour sa part, l’ambassadeur de la Confédération Suisse au Niger a déclaré que la coopération suisse accompagne, depuis plus de 40 ans, le Niger dans différents secteurs de son développement socioéconomique tels que l’éducation, la formation professionnelle, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la gouvernance et la décentralisation. La Suisse, a-t-il rappelé, a un engagement de longue date au secteur de l’eau au Niger grâce à la mise en œuvre de plusieurs programmes à travers des mandataires et non à travers les mécanismes nationaux. «Pour la Suisse, cette contribution de deux ans a un caractère pilote qui vise à explorer la fonctionnalité d’un mécanisme national relativement nouveau et qui vise à avancer la décentralisation du secteur de l’hydraulique», a expliqué SE Georg Steiner.

Cette contribution, a également expliqué le diplomate suisse, permet de donner une voix à son pays au sein des structures centrales, «ce qui lui permettra d’amener les bonnes pratiques obtenues en matière de maitrise d’ouvrage des collectivités décentralisées du secteur eau et assainissement au niveau national et de faire le plaidoyer pour la décentralisation». A l’issue de cette phase pilote et si les progrès obtenus sont jugés satisfaisants, a annoncé SE Georg Steiner, les interventions suisses dans le secteur à travers des mandataires seront progressivement remplacées par des contributions au Mécanisme du fonds Commun de l’hydraulique, dans une logique d’appui accru des structures nationales.

La signature de l’accord relatif au mécanisme du fonds commun du programme sectoriel eau, hygiène et assainissement permet à ce programme de bénéficier d’un financement suisse de 2,4 milliards de francs CFA sur la période allant du 12 janvier 2022 au 31 décembre 2023. Depuis 1979, les programmes financés par la Suisse au Niger ont permis de réaliser plusieurs points d’eau pour les humains et pour le bétail dans les régions de Dosso, Maradi et Tillabéri, de même que de renforcer les capacités des acteurs en charge de l’eau et de soutenir les reformes du secteur.

Par Souleymane Yahaya (Onep)

Tribune Politique: La Rencontre d’Appropriation Citoyenne,  RAC DEFENCE DE LA PATRIE

Tamtaminfo - 22/01/2022

Le Président de la république  Elhadj  Mohamed BAZOUM,  a convié  une seconde fois,  la Société Civile, conformément à  son style de Gouvernance de plus en plus affirmée , à savoir associer les Citoyens en vue d’une appropriation des Enjeux de développement.  Cette Méthode de Gouvernance nous l’avions modélisée dans le Concept de RAC,  la Rencontre d’Appropriation Citoyenne. 

En conviant la Société Civile à une RAC Sécurité, et surtout en leur demandant de faire des propositions en la matière nous entrevoyons la possibilité de la tenue de la Grande RAC SÉCURITÉ et DEFENSE  de la Patrie, que nous suggérions dans les Propos ci ci-après , dans une Publication antérieure.  

Au regard donc de cette Actualité, il nous est paru   opportun de rappeler ladite Contributin-Réflexion,  dont l’intitulé initial était “ lutte contre le Terrorisme  , redevenir Nigériens Tout Court “. 

En  voici la  substance.  

Cette Réflexion est un développement d’un Post publié le Vendredi 5 Novembre 2021, suite à la mort de nos Frères  de Banibangou, sur le front du combat contre le Terrorisme. Ils ont décidé  de se battre pour se soustraire de la psychose de Terreur dans laquelle, des Bandits de grand chemin,  voulaient les placer et maintenir.  

Nous aimerions  une fois encore, avoir une Pensée pieuse à leur endroit et, nous associer à nos compatriotes pour  implorer le Seigneur  de l’univers, de leur réserver la Meilleure Place de Son Paradis.  

Nous retiendrons qu’ils sont tombés en martyrs sur le champ du vrai Jihad , celui  de défense de leurs Familles, de leurs Biens, contre des faux djihadistes, des bandits sans Foi mais sûrement des soldats de Chaïtan. 

La motivation de ces adeptes de Satan,  est de semer la Terreur, pour tenter de se construire  des Territoires, et de dépouiller  par la même occasion, nos vaillants Concitoyens de leurs Biens acquis à la suite d’années de durs labeurs.

Leur plus grande force c’est d’abord notre indifférence collective alimentée par des querelles de clans politiques, de chapelles ou  d’obédiences religieuses, par notre attachement à de petits intérêts égoïstes, sectaires. Leur force  c’est ensuite  leur capacité à nous terroriser par des Actes de barbarie et de sauvagerie immondes, dont les images sont véhiculées à dessein,  notamment sur les Réseaux sociaux, par nos soins, par nous-mêmes. Ce qui  intensifie le Climat de Terreur. 

Si nous voulons que le Sacrifice de ces Martyrs ne soit pas vain, si nous voulons soutenir notre Armée dans une guerre qui n’est pas celle qui justifie sa raison d’être, si nous voulons gagner la guerre contre ce fléau nouveau de banditisme, nous devrions accepter de redevenir NIGÉRIENS TOUT COURT. C’est-à-dire des Filles et des Fils du Niger qui décident de briser les murs et autres barrières politico-sociales de quelques natures qu’ils   soient, pour ensemble faire face à l’Ennemi dans la Synergie des Énergies et des INTELLIGENCES. 

Le  Nigérien Tout Court ( NTC ) , que nous aimerions voir émergé , est un Citoyen prospectif c’est-à-dire décidé de se donner les moyens de comprendre son Environnement sociopolitique, et de contribuer à créer  les conditions d’un  bien-être social durable . Cette Citoyenneté prospective repose sur des valeurs sociales fondamentales que nous sommes en train de recenser, de  codifier  en vue de proposer à terme ,  un Référentiel d’identification NOGERIEN Tout Court ( NTC )

La  guerre contre le Terrorisme   a nous imposée, n’est pas celle de notre Armée uniquement qui d’ailleurs ne peut la gagner parce que les moyens utilisés par L’Ennemi  sont lâches, et usant de beaucoup de propagande de la Terreur . 

D’ores et déjà une Contribution citoyenne serait de ne plus partager les informations alarmistes et autres images distillées pour intensifier la psychose terroriste. Refuser de rediffuser des images ou messages autres provenant de nos  Autorités compétentes,  serait déjà un premier pas fort dans la construction de l’engagement patriotique populaire à susciter.

Pour être efficace dans la durée, il nous faut créer des Cadres dans tous le comportement de de la vie socio-professionnelle  pour LIBÉRER les Énergies et les INTELLIGENCES. C’est la voie appropriée pour  concevoir des STRATEGIES plus ADAPTÉES susceptibles de  neutraliser ces Bandits. Dans une Réflexion antérieure nous soulignions l’importance de la maitrise de la production de  l’Intelligence multiforme, comme facteur de compétitive et progrès pour un pays

Plus que jamais le questionnement doit être le reflexe dans nos Actes, pour évaluer leur pertinence,  le besoin de les améliorer ou de les abandonner purement et simplement.

Nous devons,  devant l’urgence et l’importance des Enjeux de survie de la Nation, nous départir des clivages politiques,  de régions, et autres, pour susciter la dynamique sociale capable de créer un Mouvement volontariste populaire de DÉFENSE DE LA PATRIE. 

Il s’agit d’appeler tous les Concitoyens à cette Œuvre de Défense de la Patrie. 

Cela est possible au regard des Aptitudes démontrées par le Chef Suprême des Armées, le   Président Mohamed Bazoum , à ouvrir des Espaces de Rencontres Citoyennes ( les RAC ) . Cette fois ci, il faut aller plus en profondeur, et dans le Format et dans l’ambition.

La  Grande Rencontre Association Citoyenne (RAC DÉFENSE DE LA PATRIE) que nous suggérons, peut être portée des Personnes Ressources, des Femmes et des Hommes ayant  la capacité de s’élever au-dessus des contingences divisionnistes,  pour Rassembler autour de la  Mission.

Dieu Sait que notre pays regorge de telles Personnes Ressources. Il suffit simplement de les convier à un tel Appel de la Nation. 

L’Attentisme, le Conformisme, et la Routine sont les Facteurs bloquants de notre Marche en avant.

Par Elhadj Maiga  Alzouma  Nigérien Tout Court N T C

Syndicate content