Informations en continu

Lancement officiel de CS4ME Le premier Réseau mondial des organisations de la société civile et les communautés pour l’élimination du paludisme…

Tamtaminfo - il y a 2 heures 55 min

La lutte contre le paludisme est l’une des plus grandes réussites du 21ème siècle en matière de santé publique. Cependant, aujourd’hui, le paludisme regagne du terrain. Le financement de la lutte contre le paludisme stagne et la résistance aux médicaments et aux insecticides constitue une menace réelle.

Les communautés en particulier les plus défavorisées, continuent de souffrir et de mourir du paludisme, une maladie qu’on peut prévenir et traiter.

Les organisations de la société civile ont renouvelé leur engagement et ont décidé d’unir leurs forces pour créer un réseau mondial et solide de la société civile pour l’élimination du paludisme (CS4ME).

CS4ME a été créé lors du premier Congrès Mondial sur l’élimination paludisme en juillet 2018 en Australie, lors d’une réunion stratégique organisée par GFAN Asie-Pacifique et APCASO avec le soutien du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et les organisateurs du Congrès. 40 organisations du monde entier, dont des représentants de communautés et de groupes de la société civile engagés dans la lutte contre le paludisme aux niveaux national, régional et mondial, ont participé à cette réunion.

Nous devons agir maintenant et intensifier la lutte. En cette Journée mondiale contre le paludisme, nous sommes fiers d’annoncer le lancement de CS4ME. C’est la naissance d’un nouveau mouvement porté par la société civile pour transformer la lutte contre le paludisme. CS4ME plaidera pour que les programmes et les interventions contre le paludisme soient plus efficaces, fondés sur les droits, équitables, innovants, inclusifs, centrés sur les communautés, sensibles au genre, durables et adéquatement financés.

“Alors que le monde dispose des ressources et des outils nécessaires pour prévenir et traiter le paludisme, il est inacceptable que ce soient principalement les communautés les plus vulnérables qui continuent à souffrir et à mourir de cette maladie évitable et guérissable. C’est pourquoi la société civile et les communautés ont décidé de travailler en synergie avec diverses parties prenantes de manière plus efficace pour éliminer le paludisme.

« L’engagement des communautés est essentiel sur la voie de l’élimination du paludisme « , déclare Oliva Ngou, au Cameroun, coordinatrice mondiale de CS4ME. « Dans les pays qui progressent vers l’élimination, la mobilisation des organisations de la société civile et des communautés reste cruciale, elles restent les premières à remarquer les derniers cas et à s’assurer que ces cas sont correctement traités et que toutes les interventions appropriées sont prises « , déclare le Dr Shampa Nag, en Inde, membre du comité directeur du CS4ME.

À propos de CS4ME CS4ME vise à connecter et renforcer les capacités des organisations de la société civile et des communautés et à plaider en faveur de ripostes efficaces et entièrement financées contre le paludisme. Pour devenir membre de CS4ME, une organisation de la société civile œuvrant dans la lutte contre le paludisme, vous pouvez vous inscrire dès le26 avril 2019 sur notre site www.cs4me.org

Source : secretariat@cs4me.org

Plus 115 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour l’électricité en Afrique de l’Ouest dont le Niger…

Tamtaminfo - il y a 3 heures 11 min

Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 17 avril dernier le Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP), financé à hauteur de 150 millions de dollars par des crédits et des dons de l’Association internationale de développement (IDA), apprend-on dans un communiqué transmis ce jeudi à l’ANP.

Cet appui s’inscrit dans le cadre de la relance de 74,7 millions de dollars au titre du Fonds pour les technologies propres. Il s’agit d’aider la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO à étendre l’accès à l’électricité hors réseau dans 19 pays d’Afrique de l’Ouest et du Sahel : Bénin, Burkina Faso, Cabo Verde, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, République centrafricaine, Sénégal, Sierra Leone, Tchad et Togo.

Le projet entend améliorer l’accès à l’électricité pour les ménages, entreprises et institutions publiques grâce à une approche régionale harmonisée de déploiement de systèmes solaires autonomes modernes. Il devrait bénéficier à environ 1,7 million d’individus actuellement privés d’électricité ou alimentés de manière aléatoire mais également à des entreprises et des institutions publiques et, ce faisant, améliorer les niveaux de vie et les performances économiques.

« À ce jour, seuls 3 % des ménages en Afrique de l’Ouest et au Sahel sont raccordés à un système solaire domestique autonome et 208 millions d’habitants de la sous-région n’ont pas accès à l’électricité. Le projet ROGEP va aider les décideurs de la région à créer un marché régional de systèmes solaires autonomes, vital pour combattre la pauvreté. Il va aussi permettre aux entrepreneurs de saisir les opportunités liées à ce nouveau marché, en mettant au point des solutions commerciales évolutives », explique Rachid Benmessaoud, directeur de la coordination de l’intégration régionale en Afrique de l’Ouest. « Ce nouveau projet favorisera l’adoption de normes et réglementations qui contribueront à l’harmonisation des politiques à l’échelle de la région et rendront ainsi cette filière attractive pour les grands acteurs du marché, au bénéfice de tous les pays participants. »

Malgré le potentiel commercial des systèmes solaires autonomes, les pays d’Afrique de l’Ouest et du Sahel peinent à attirer des investissements dans les énergies renouvelables hors réseau. Ce nouveau projet maximise le financement au service du développement en levant des fonds privés pour appuyer le déploiement de technologies innovantes. En contribuant à la création d’un marché régional, il va permettre de satisfaire les attentes croissantes pour un approvisionnement électrique fiable et de créer des emplois.

Conforme au double objectif du Groupe de la Banque mondiale de mettre fin à la pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée ainsi qu’au Business plan pour le climat en Afrique, le projet offre par ailleurs l’occasion de tester de nouveaux modèles d’affaires pour électrifier les écoles et les dispensaires qui sont indispensables au Projet pour le capital humain en Afrique de l’Ouest, selon la BM.

Par Agence Nigerienne de Presse

Sommet UA Niger 2019 : Lancement de la campagne d’assainissement et de salubrité de la Ville de Niamey…

Tamtaminfo - il y a 3 heures 15 min

Le Comité technique assainissement et salubrité de l’Agence UA 2019 a procédé, le lundi 22 avril, à la Place de la Concertation, au lancement d’une vaste campagne d’assainissement et de salubrité de la Ville de Niamey. La cérémonie, placée sous le haut patronage du ministre Directeur de cabinet du Président de la République, M. Mahamadou Ouhoumoudou, par ailleurs président du Conseil d’orientation et de contrôle de l’Agence Nationale pour l’organisation de la Conférence de l’Union Africaine, Niger 2019, a enregistré la présence de plusieurs officiels notamment les membres du Cabinet du Président de la République et ceux de la Primature, les membres du gouvernement, des députés nationaux, le Gouverneur de la région de Niamey, le Directeur général de l’Agence l’UA Niger 2019, le président de la Délégation Spéciale de Niamey, les responsables des institutions, des sociétés et entreprisses ainsi que la population venue nombreuse.

Cette action citoyenne qui entre dans le cadre des préparatifs du Sommet l’UA en juillet prochain à Niamey, vise à rendre davantage salubre l’environnement de la capitale en vue de mieux accueillir les invités de marque lors de ce grand rendez-vous. Cette journée de mobilisation en faveur de la salubrité dans la capitale s’inscrit dans le cadre global de la mission dudit comité, qui est celle d’améliorer le cadre de vie de la population de la Ville de Niamey.

Elle vise principalement à informer, sensibiliser et faire adhérer l’ensemble des couches socioprofessionnelles de la communauté urbaine de Niamey aux actions d’assainissement et de salubrité, mais aussi de déguerpissement et d’embellissement qui seront entreprises avant la tenue à Niamey du plus grand rendez-vous politique africain.

Aussitôt après le lancement de la campagne, une opération de balayage a été conduite sur plusieurs axes de la capitale par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS), donnant ainsi le coup d’envoi des différentes activités qui seront menées jusqu’à la veille de la conférence. Pour ce faire, le Comité entend mobiliser l’ensemble des couches socioprofessionnelles de la capitale afin de les impliquer davantage dans la préparation de la Ville de Niamey pour accueillir l’évènement.

Le but recherché et de rendre propre les rues, les places publiques, les ménages, en somme tout Niamey, qui sera la capitale de toute l’Afrique. Deux semaines durant et parce qu’aussi, en acceptant d’organiser cette rencontre, les plus hautes autorités de notre pays ont voulu faire connaitre le Niger et faire de Niamey une plaque tournante dans l’organisation de grandes rencontres de portée internationale.

Peu avant le coup d’envoi de cette opération par le ministre Directeur de Cabinet du Président de la République M. Ouhoumoudou Mahamadou, plusieurs officiels se sont succédés sur la tribune pour encourager les acteurs de cette action, inviter la population de continuer dans cette dynamique ou encore l’incitant à un changement de comportement. Pour sa part, le ministre-Conseiller du Président de la République et DG de l’Agence l’UA Niger 2019, M. Mohamed Saïdil Moctar a souligné que ce Sommet qui se tiendra pour la première fois dans notre pays consacrera l’entrée en vigueur de la Zone de Libre Echange Continentale et la mise en œuvre des reformes de l’Union Africaine.

« Nous avons pour toutes ces raisons le devoir d’en faire une réussite », a-t-il déclaré. Pour le DG de l’Agence l’UA 2019, cette mobilisation est aussi une réponse qui fait suite à l’appel du Président de la République à l’occasion des vœux du nouvel An, dans lesquels il a invité les Nigériens à œuvrer pour la réussite de cet événement. M. Mohamed Saïdil Moctar a ajouté que les lots matériels et les contributions financières annoncés viennent renforcer les actions de la Ville de Niamey, celle du Programme Niamey Nyala ainsi que le Programme de Lutte contre le Paludisme afin de rendre la capitale encore plus propre.

Le DG de l’Agence UA 2019 a dit qu’un vaste programme de sensibilisation sur la salubrité à Niamey est lancé le 22 avril. Ce programme a-t-il expliqué, « vise à renforcer nos actions déjà entreprises axées sur la salubrité ». « La salubrité est capitale pour tous» a-t-il déclaré, tout en saluant ce bel exemple que la population de Niamey vient de donner à travers cette vaste opération d’assainissement et de salubrité qu’il espère continuer pour une réussite éclatante de ce grand événement dans un esprit d’hospitalité. M. Mohamed Saïdil Moctar a, par ailleurs, salué les actions entreprises ces derniers temps par le président de la Délégation Spéciale de Niamey dont les fruits sont visibles partout au niveau de la capitale.

Auparavant, le Président de la Délégation Spéciale de Niamey, M. Mouctar Mamoudou par ailleurs Haut-commissaire au Programme Niamey Nyala, a vivement remercié les acteurs de cette action et surtout la population de Niamey pour sa mobilisation. « Le Sommet de l’UA est un grand évènement, une grande opportunité qui nécessite l’implication de tous », a-t-il ajouté. « Le Niger a eu le privilège d’organiser cet événement grâce au leadership du Président de la République, SE Isoufou Mahamadou », a-t-il estimé.

« Bientôt, Niamey sera la capitale de l’Afrique, tous les regards seront braqués sur notre capitale ; nous devons accueillir ce grand évènement et le réussir nécessairement. Nous n’avons aucun droit de faillir. Nous devons absolument réussir cet événement », a-t-il souligné. C’est pour cela que les équipes de la Ville sont mobilisées dans les cinq arrondissements en termes de salubrité ; les brigades sanitaires sont là pour veiller à l’effectivité de cette action.

Pour le président de la Délégation spéciale, la salubrité est une affaire de tous, une action qui doit être perpétuée dans les quartiers. C’est pourquoi M. Mouctar Mamoudou s’est réjoui de la mise en place des comités dans les quartiers pilotés par des chefs de quartier. Ces comités devait-il ajouter comprennent les organisations (formelles ou informelles) des jeunes et des femmes. Le président de la Délégation spéciale précise que des kits de salubrité ont été octroyés pour permettre à ces comités d’intervenir à tout moment dans la ville de Niamey. Soulignant les changements positifs qui s’observent dans la capitale grâce au dynamisme du Président de la République à travers le Programme Niamey Nyala, le M. Mouctar Mamoudou a invité la population à soutenir cette dynamique qui a permis à la capitale de bénéficier des édifices structurants et d’améliorer le cadre de vie de la population.

Quant au Gouverneur de la région de Niamey M. Issaka Assane Karanta, il s’est réjoui de constater le soutien de la population à cette action citoyenne, tout en encourageant la pérennisation de ce mouvement qui fait la promotion d’un environnement sain. Notons par ailleurs, que la Coordinatrice du Programme national de lutte contre le Paludisme, Dr Djermakoye Hadiza Jackou a cité la liste de contributeurs de cette action notamment les institutions, les sociétés et entreprisses, les autres bonnes volontés qui ont tous apporté un soutien financier et ou matériel pour la réussite de cette dynamique. Il a enfin exprimé la reconnaissance du comité d’organisation à tous ceux qui ont participé d’une manière ou d’une autre à cette vaste opération.

Par Mamane Abdoulaye (ONEP)

3 331 cas de décès dus au paludisme enregistrés au Niger en 2018 (ministre de la santé)…

Tamtaminfo - il y a 3 heures 19 min

3 331 décès de paludisme ont été enregistrés au Niger a déclaré mercredi 24 avril le ministre de la santé publique Illiassou Mainassara dans un message à l’occasion de la célébration ce 25 avril l’édition 2019 de la journée mondiale de lutte contre le paludisme sous le thème « zéro palu ! Je m’engage ».

Cette journée instituée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a pour but de redynamiser le mouvement général vers un monde sans paludisme, car le paludisme est une maladie évitable qui continue de tuer un enfant toutes les deux minutes dans le monde.

Le ministre de la santé a déclaré que« Le paludisme constitue la principale cause de mobilité et de mortalité et représente 80% des motifs de consultation pendant la saison des pluies. En 2018, 2 756 065 cas de paludisme ont été enregistrés au niveau des formations sanitaires avec 3 331 décès dans la population générale. Les enfants de moins de cinq ans constituent la couche la plus vulnérable avec 1 121 574 cas dont 1 766 décès », a souligné le ministre de la Santé publique.

Pour Dr Idi Illiassou Maïnassara, la lutte contre ce fléau représente les priorités de la réforme du secteur de la santé. « La politique de la lutte contre le paludisme au Niger repose sur la mise en œuvre et le renforcement des stratégiques efficaces recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) » a-t-il précisé.

C’est dans cette optique, rappelle-t-il, que le Niger a lancé le 18 octobre 2018 sous le parrainage de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou la campagne « ZERO PALU ! Je m’engage ». Il s’agit à travers cette campagne d’encourager les Nigériens à s’engager personnellement dans la lutte contre le paludisme voire son élimination.

Pour traduire son engagement en actes concrets, « l’Etat avec l’appui de ses Partenaires Techniques et Financiers, met en œuvre plusieurs interventions dont notamment la distribution de masse, en campagne et en routine, des Moustiquaires Imprégnées d’insecticides à Longues Durée d’Action (MIILDA), la Lutte Anti Larvaire (LAL), la prévention du paludisme chez les femmes enceinte (TPI), la Chimio prévention du Paludisme Saisonnier (CPS) chez les enfants de 3 à 59 mois, la prise en charge des cas de paludisme dans les formations sanitaires publiques et privées, la prise en charge des cas de paludisme au niveau communautaire, la Pulvérisation Intra Domiciliaire (PID) avec insecticides et la communication pour un changement de comportement favorable à la lutte contre le paludisme », a assuré le ministre de la Santé publique.

Toutefois, fait-il remarquer, « pour un besoin de financement de 2018 à 2020 de 138 861 887 dollars, nous avons pu mobiliser 61 026 171 dollars soit un gap encore non couvert de 77 835 716 dollars pour les 18 mois à venir ».
Dr Idi Illiassou Mainassara a aussi annoncé la tenue le 10 octobre 2019 à Lyon en France, de la Conférence de Reconstitution des Ressources du Fonds mondial afin de mobiliser des partenaires et recueillir des Fonds dans l’optique d’en finir avec le SIDA, la tuberculose et le paludisme d’ici 2030, comme le prévoient les Objectifs de Développement Durable.
Pour le ministre en charge de la Santé, « l’heure est aux engagements et à plus d’actions, chacun dans sa sphère de responsabilité pour bouter le paludisme hors du Niger ».

« Dormons sous moustiquaires, rendons notre environnement salubre et encourageons surtout les enfants et les femmes à fréquenter les centres de santé pour se soigner et surtout prévenir la survenue du paludisme », a-t-il conseillé.

Cette journée mondiale contre le paludisme « est une journée pleine d’espoir et d’espérance. Elle nous rappelle qu’en poursuivant nos efforts, nous parviendrons à faire de ce monde, un monde sans paludisme », a-t-il estimé.

Par ailleurs, le ministre en charge de la Santé, a noté qu’en vue de renforcer la dynamique internationale pour mettre fin au paludisme et intensifier l’engagement des pays francophones is, la capitale française accueille ce 25 Avril une série d’événement visant à mobiliser les décideurs, la communauté scientifique, le secteur privé et la société civile pour un financement de la prévention .

Le Niger, invité d’honneur sera représenté par une délégation conduite par la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou.

Par Agence Nigérienne de Presse

Le Président Issoufou inaugure les tronçons Balleyara-Filingué-Abala-Sanam - anp.ne

Google Actualités - il y a 6 heures 41 min
Le Président Issoufou inaugure les tronçons Balleyara-Filingué-Abala-Sanam  anp.ne

Filingué, 26 avr(ANP) - Le Président de la République Issoufou Mahamadou a présidé, ce jeudi 25 avril 2019, dans la commune de Filingué, la cérémonie ...

Le paludisme repart à la hausse et menace l'Afrique francophone - lalibre.be

Google Actualités - il y a 8 heures 35 min
Le paludisme repart à la hausse et menace l'Afrique francophone  lalibre.be

Cinq des onze pays les plus touchés par le paludisme, qui repart à la hausse dans le monde, sont en Afrique francophone, ont souligné les acteurs de la lutte ...

Aménagement hydro-agricole : Le Gabon intéressé par l'expertise de l'Office du Niger • Malijet.co * Mali - malijet.co

Google Actualités - il y a 12 heures 43 min
Aménagement hydro-agricole : Le Gabon intéressé par l'expertise de l'Office du Niger • Malijet.co * Mali  malijet.co

Malijet.co - Le samedi 20 avril 2019, une délégation du Centre gabonais de la recherche scientifique et technologique, composée de Dr Istana M. Joelle et de ...

Championnat d'Afrique de Police Taekwondo 2019: Les hostilités s'ouvrent ce vendredi à Abidjan - Abidjan.net

Google Actualités - il y a 13 heures 48 min
Championnat d'Afrique de Police Taekwondo 2019: Les hostilités s'ouvrent ce vendredi à Abidjan  Abidjan.net

Abidjan, est une nouvelle fois le théâtre d'une grande compétition d'envergure africaine voire mondiale de Taekwondo. Après la Coupe du Monde Francophone ...

Exercice de saut au parachute : Les parachutistes nigériens reprennent du service - lesahel.org

Google Actualités - il y a 15 heures 44 min
Exercice de saut au parachute : Les parachutistes nigériens reprennent du service  lesahel.org

Après une dizaine d'années de suspension des exercices, les parachutistes nigériens ont repris du *service*. La cérémonie de cette reprise du saut au parachute ...

Exercice de saut au parachute : Les parachutistes nigériens reprennent du service - lesahel.org

Google Actualités - il y a 15 heures 44 min
Exercice de saut au parachute : Les parachutistes nigériens reprennent du service  lesahel.org

Après une dizaine d'années de suspension des exercices, les parachutistes nigériens ont repris du *service*. La cérémonie de cette reprise du saut au pa...

Syndicate content